Doubs Sud Athlétisme - 2 avenue du stade Paul Robbe - 25300 Pontarlier

EPISODE 3 HISTOIRE DU CHÂTEAU DE JOUX 1871

1871 : retraite de l’Armée Bourbaki

Lors du conflit entre la France et les royaumes allemands de 1870, le château de Joux a joué un rôle décisif : il a permis la retraite de l’Armée de l’Est vers la Suisse.

En novembre 1870, Paris est assiégé. Le gouvernement français décide de mener une diversion dans l’Est de la France, afin de menacer les communications des Allemands. L’armée de l’Est sous le commandement du Général Bourbaki doit rejoindre Belfort. Mais l’opération est un échec et l’armée est battue à Héricourt. Les généraux Bourbaki et Clinchant négocient la retraite vers la Suisse neutre, en passant par Pontarlier et les Verrières. 92 000 soldats, poursuivis par l’armée allemande, arrivent à Pontarlier en janvier, par – 12°C et sous 70 cm de neige. Ils ne peuvent être logés, ils n’ont rien à manger. Pendant que le gros de l’armée est désarmé et accueilli en Suisse, l’arrière-garde retarde les Allemands et se bat au pied du Château de Joux, appuyée par les canons des deux forts. C’est le combat de la Cluse.